Lughnasad

Un des huit sabbats de la Roue Sor’cière, il est d’ordinaire célébré le 1er août mi-chemin entre le solstice d’été & l’équinoxe d’automne mais avec le temps, les célébrations ont changé.

Certains le célèbre le dimanche le plus proche de cette date & d’autre le célèbre entre le 1er & le 6 août voir même le premier dimanche du mois.

Lughnasadh ou Lammas pour certains est le début de la saison des récoltes, de la célébration de l’abondance.

C’est également un temps de pause avant de se préparer à entrer dans l’automne. Lughnasadh est l’un des quatre festivals gaëliques avec Samhain, Imbolc & Beltane ainsi que l’un des moments propices à la remise à neuf l’autre étant Beltane. Il a des origines païennes.

Lors de la célébration de Lughnasadh, de nombreux rassemblements avaient lieux … ceux-ci comprenaient des cérémonies religieuses, des concours d’athlétisme rituel (les jeux de Tailtean) différentes fêtes, des matchs, il y avait des commerces ainsi que des visites aux nombreux puits saints. Il est dit aussi que certaines activités auraient eu lieu au somment des collines & des montagnes.

C’est aussi la fête des premiers fruits, de la nouvelle nourriture & des myrtilles, on faisait le sacrifice d’un taureau & il y avait une danse rituelle où Lugh saisit la moisson.

Certains wiccans marquaient la célébration de Lughnasadh en faisant cuir une figure du Dieu du Maïs dans le pain puis en le sacrifiant symboliquement & en le mangeant.

Génie du jour : Anauel … préserve des accidents & protège la santé

Parfum du jour : coriandre – cassis – mastic

Décoration : orner la maison de gerbe de blé, d’avoine, d’orge, de fruits & de figurines en paille tressées

(Image trouvée sur le net)

Couleurs : toutes les nuances de jaune, de marron & de orange

Encens : oliban – écorce de chêne – fleurs de bruyère – feuilles de mûres – glands réduit en poudre – fleurs de camomille séchées & laurier

☆ • ‘¯ `•. ¸ ¸.’ ° ° • ☆ ☆ • ‘¯` •. ¸ ¸.’ ° ° • ☆

Recette d’encens selon S. Cunningham
– 2 parts d’oliban
– 1 part de bruyère
– 1 part de fleurs de pommier séchées
– 1 pincée de feuilles de mûres
– Quelques gouttes d’HE d’ambregris

Réduisez-le tout en fine poudre et ajoutez l’huile essentielle lorsque l’ensemble sera correctement mélangé. Laissez reposer et utilisez sur un charbon

☆ • ‘¯ `•. ¸ ¸.’ ° ° • ☆ ☆ • ‘¯` •. ¸ ¸.’ ° ° • ☆

Activités : planter les graines des fruits consommés ce jour – faire des nœuds de maison – se promener dans les champs, vergers, près des lacs, des puits – faire des charmes d’abondance, de santé, de prospérité & de chance – jeter des morceaux de pain dans le feu – étudier l’astrologie

Décisions : faire la paix avec ses ennemis si possibles – travailler avec plus de sérénité – être honnête – don gratuit

Repas : préparer toutes sortes de pain – tout est à base d’avoine, d’orge ou de pommes de terre – cueille & mange des fruits tout particulièrement des mûres – cuir un gâteau & boire du cidre.

☆ • ‘¯ `•. ¸ ¸.’ ° ° • ☆ ☆ • ‘¯` •. ¸ ¸.’ ° ° • ☆

Recette du pain maison selon O. Blackwood & A. Raé

– 500gr de farine

– 30cl d’eau tiède

– 12gr de levure boulangère sèche

– 1 cuil à café de sel fin

– 2 cuil à soupe d’huile d’olive

– des fruits à coque, des zestes ou des fruits séchés pour la garniture

– des graines et/ou des épices pour la décoration

Versez la levure sèche dans de l’eau tiède pour la réhydrater & mélangez pour la dissoudre.

Dans un saladier placez la farine & le sel, mélangez & formez un puis au centre. Versez le mélange eau & levure dans le puis & commencez à touiller l’eau qui va d’elle-même entraîner un peu de farine. Lorsque le mélange eau, levure & farine aura une consistance de pâte collante, commencez à incorporer manuellement & peu à peu la farine encore sèche sur les parois.

Une fois toute la farine incorporée, placez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné & travaillez-la pendant une dizaine de minutes. La pâte est suffisamment travaillée lorsqu’elle est visuellement lisse, non collante & légèrement élastique.

Formez une boule un peu aplatie & faites un creux au centre avec le pouce en veillant à ne pas percer la pâte. Versez l’huile d’olive dans ce trou & repliez la pâte sur elle-même. Travaillez-la à nouveau mais en douceur pour bien incorporer l’huile.

Laissez reposer la pâte dans un saladier ou sur une plaque de four. Recouvrez votre pâte avec un torchon propre que vous aurez passé sous l’eau chaude & essoré le plus possible. Laissez gonfler durant une heure. Vous pouvez l’entreposer dans le four éteint, par exemple.

Passé ce temps, votre pâte aura probablement doublé de volume. Posez-la sur votre plan de travail & travaillez-la de façon à chasser l’air emprisonné à l’intérieur. Puis aplatissez-la grossièrement & déposez la garniture de votre choix au milieu. Rabattez ensuite tous les bords de la pâte ver le centre & appuyez fortement pour faire pénétrer la garniture. Pétrissez à nouveau jusqu’à obtenir l’homogénéité souhaitée.

Donnez une forme de soleil à votre pain & laissez-le gonfler encore une vingtaine de minutes. Pendant ce temps-là, préchauffez votre four à 300°c (th.10) ou à la température maximale de votre four si celui-ci ne va pas jusqu’à 300°c.

Pendent que le four chauffe, mettez de côté l’équivalent d’un verre d’eau à température ambiante. Quelques minutes avant d’enfourner le pain, décorez-le à votre goût.

Enfournez votre pain, fermez la porte du four & attendez une minute ou deux que le plat se réchauffe puis versez la moitié du verre d’eau sur une autre plaque placée le plus bas possible dans le four & refermez la porte. En chauffant l’eau va créer de la vapeur qui va permettre à votre pain de former une croûte croustillante & une mie bien humide.

Laissez cuire votre pain dans cet environnement humide durant 5 minutes puis versez le restant d’eau & abaissez la température à 180°c (th. 6). Continuez la cuisson de votre pain sans ouvrir la porte de votre four.

Le pain est cuit lorsque la croûte est dorée & craquante au toucher, & quand il sonne légèrement creux en tapotant dessus avec une cuillère en bois.

A sa sortie du four, déposez votre pain sur une grille afin qu’il reste bien croustillant.

)O( Bon Appétit )O(

☆ • ‘¯ `•. ¸ ¸.’ ° ° • ☆ ☆ • ‘¯` •. ¸ ¸.’ ° ° • ☆

Célébration de Lughnasadh

Par O. Blackwood & A. Raé

Vous disposerez sur votre autel, une bougie orange qui représentera la Déesse de la moisson. Vous graverez de la pointe de votre athamé ou à l’aide d’un couteau prévu à cet effet un épi de blé ou une faucille. Vous placerez également une bougie (orange ou marron) pour le Dieu Soleil que va transmettre à la Terre son restant d’énergie avant de décliner, ainsi que la bougie grise pour Lugh (responsable des orages), quelques épis de blé & le pain non tranché que vous aurez préparé au préalable. Durant le rituel, vous allumerez de l’encens de jasmin.

☆ • ‘¯ `•. ¸ ¸.’ ° ° • ☆ ☆ • ‘¯` •. ¸ ¸.’ ° ° • ☆

Installez-vous face à votre autel. Allumez votre encens & vos bougies. Prenez un temps de concentration. Faites monter l’énergie en vous puis dites :

La Roue de l’Année tourne encore une fois & la moisson sera bientôt sur nous

Nous avons à manger sur nos tables & le sol est fertile

La générosité de la Nature, ce cadeau de la Terre nous donne bien des raisons d’être reconnaissants

Déesse de la Moisson, avec ta faucille & ton panier, bénis-moi d’abondance

Tenez les tiges de blé devant vous & concentrez-vous sur ce qu’il représente. Frottez les tiges entre vos doigts pour faire tomber quelques grains de blé sur l’autel

La puissance de la moisson est en moi

Tout comme la graine revient à la terre & est réincarnée chaque année

Je grandirai moi aussi au fil des changements de saison

Tout comme le grain prend racine dans le sol fertile

Je trouverais moi aussi mes racines & développerai

Tout comme la graine la plus petite fleurit sur une tige puissante

Je fleurirai aussi où je suis tombé & deviendrai forte

Tout comme le blé est récolté & amassé pour l’hiver

Je vais me recentrer & faire des réserves pour plus tard

Prenez un morceau de pain. Si vous êtes plusieurs, passez le pain autour du cercle pour que chaque personne puisse en prendre un petit morceau. Une fois fait, dites :

Lorsque le grain meurt, il se transforme en pain & nous apporte la vie pendant l’hiver

Nous bénissons ce pain. Et nous sommes reconnaissants du cadeau de la moisson.

Mangez votre morceau de pain tout en méditant sur le cycle de renaissance & comment il peut s’appliquer à votre vie physiquement, émotionnellement, spirituellement.

Relâchez les énergies & continuez votre soirée normalement.

☆ • ‘¯ `•. ¸ ¸.’ ° ° • ☆ ☆ • ‘¯` •. ¸ ¸.’ ° ° • ☆

Je vous laisse en compagnie de Lughiÿré, demoiselle de la moisson ainsi que de son compagnon de voyage … un Vöden du nom de Taïltean.

)O( Sor’cièrement Vôtre, Keelia )O(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *